ESPACE TECHNOLOGIE, CONSTELLATION DE COMPÉTENCES



L’année 2018 commence sur les chapeaux de roue pour Espace Technologie. Le magazine E.D.I, référence française de la distribution informatique, nous a interviewés afin de paraître dans l’édition de janvier. Vous pouvez voir l’intégralité de l’article sur le site internet du magazine E.D.I .



Yann Belz - Dirigeant Espace Technologie

Vendeur de produits et de services, opérateur télécom, propriétaire de son data center, formateur et développeur, l’entreprise vendéenne s’attache à fournir un catalogue de bout en bout à tous ses chalands professionnels.

Yann Belz, fondateur et gérant d’Espace Technologie, a perçu le potentiel de développement de la Vendée et des départements alentour qu’il connaît bien.


Atypique et exemplaire, deux qualificatifs antinomiques mais qui résument parfaitement le sentiment qui domine à la fin de notre rencontre avec Yann Belz, fondateur et gérant d’Espace Technologie.

 Atypique, car depuis le lancement de son entreprise il y a vingt-cinq ans, Yann Belz s’est toujours donné comme principe de parvenir à proposer à ses clients un service de bout en bout incluant bien sûr la revente de produits, mais aussi tout ce qui va autour, et bien au-delà : en plus des classiques services de déploiement, financement et de support, il assure aussi bien la formation que le développement logiciel, le web design et même l’hébergement dans son propre data center.
Exemplaire aussi car tout cela s’est fait en totale autonomie, avec une croissance constante même dans les périodes économiques délicates, et avec acuité sur les besoins de ses clients ou les façons d’y répondre. C’est à Challans, en Vendée, que Yann Belz choisit d’implanter sa société en 1993. Il a alors 28 ans, et possède pour seule expérience professionnelle quelques années passées chez un concessionnaire Xerox. Ce n’est pas par hasard que ce breton d’origine opte pour cette ville de 18 000 habitants à 60 km au sud de Nantes et 50 km au nord-ouest de La Roche-sur-Yon.

Seule une offre de multispécialiste pouvait convenir dans la région

« Je connais très bien la région, et perçois son dynamisme ou son potentiel de développement induit par les nombreuses entreprises qui s’y installent. Mais dans les années 1990, l’offre en termes de vente de produits et services informatiques reste très pauvre. Aujourd’hui 80 % de notre activité est réalisée dans le Grand Ouest¹mais nous comptons aussi des clients au niveau national et même au moins un sur chaque continent », explique Yann Belz en souriant. Pour contrer ce désert technologique vendéen, il envisage d’emblée de proposer une offre complète couvrant la vente de PC, de solutions d’impression et de logiciels. « Ma ligne de conduite sera toujours celle d’un multispécialiste à l’adresse des TPE, PME et collectivités. » Le développement d’Espace Technologie se fait à rythme constant et est jalonné de l’ajout de nouveaux services. Ainsi, en 1998, l’entreprise développe son premier logiciel puis, en 2000, son premier site internet, avec à chaque fois l’objectif d’être indépendant et de ne rien sous-traiter. « Bien sûr, on m’a souvent approché pour me racheter ou proposer de rejoindre un groupement mais j ’ai toujours refusé. Je savais qu’une revente aurait eu des conséquences néfastes pour mes employés, et je n’ai jamais été convaincu par les groupements. »

Les locaux eux-mêmes suffisent à se convaincre de la réussite d’Espace Technologie. Plus de 2 000 m² répartis en deux bâtiments, le principal étant dédié à l’accueil des clients avec un showroom épuré mettant en valeur des produits plutôt haut de gamme. En 2000 en effet, Yann Belz tente d’intégrer une activité de vente au grand public mais pas question de proposer du tout-venant. « La concurrence des grandes surfaces et du online sur l’entrée de gamme est trop forte. En ne proposant que des produits d’une certaine valeur, je touche aussi une clientèle de cadres qui viennent d’abord pour des besoins personnels mais qui simultanément nous font connaître par leur entreprise. » La vente au grand public reste malgré tout sporadique. Les relations avec les marques répondent au pragmatisme absolu : pas d’attachement spécifique ni d’exclusivité, Espace Technologie effectue tous les mois des réunions avec les équipes dédiées à la préparation des machines et au SAV pour évaluer la réactivité et l’efficacité des fournisseurs.

Si on constate une baisse significative dans la qualité d’approvisionnement en pièces détachées par exemple, nous n’hésitons pas à mettre de côté temporairement une marque. Mon passé au sein d’une concession Xerox m’a prouvé qu’il valait toujours mieux de disposer d’une offre diversifiée et donc multimarque. Dans la plupart des cas, nous agissons en tant que prescripteurs des produits auprès de nos clients, donc cesser de travailler avec tel ou tel fournisseur n’influence pas les ventes. » Ainsi, l’enseigne qui avait mis de côté Acer, il y a quelques années, pour des raisons de SAV, travaille à nouveau très bien avec le constructeur depuis qu’il a investi dans son centre de support à Angers.

Plusieurs fois certifié et adhère à de multiples programmes Partenaires

Espace Technologie revend également des produits Intel (les gammes NUC affichent de gros volumes), Lenovo, Dell EMC ou encore Toshiba mais la moitié de son activité PC est liée à l’assemblage de desktops. « Ce sont surtout des machines haut de gamme, et nous avons décroché de beaux marchés notamment auprès des hôpitaux de la région. » Côté impression, l’enseigne fut pionnière dans le développement des offres de coût à la page d’Epson dont Yann Belz est à l’origine, profitant là encore de son expérience chez Xerox. « Nous sommes d’ailleurs leaders chez Epson sur ce service, et la plupart de nos clients sont passés sur ce modèle. » Le mode récurrent est d’ailleurs prégnant chez Espace Technologie : « 80 % du matériel est commercialisé en locatif chez nos clients, et même 90 % sur la partie serveurs. » Yann Belz regrette toutefois le manque de contact direct avec les marques. Alors que lui-même et ses équipes se déplacent régulièrement sur les salons, séminaires et tour de France qu’elles organisent, peu viennent à la rencontre d’Espace Technologie qui bénéficie pourtant de plusieurs certifications et adhère à de multiples programmes Partenaires.  « Microsoft venait régulièrement mais ce n’est nous agissons en tant que prescripteurs plus le cas », déplore Yann Belz. La formation des équipes est au coeur du développement et représente un investissement de 1% ou 2 % du C. A. selon les années. Cette politique interne de formation part aussi du constat qu’il est difficile d’attirer et surtout de conserver dans une petite ville, les jeunes talents de l’IT. « Il y a trois ou quatre ans, nous n’avions quasiment aucun turnover parmi nos collaborateurs mais désormais des jeunes ne restent ici qu’un an, puis décident de rejoindre une grande agglomération, c’est un problème. » La mise à niveau permanente des équipes internes porte toutefois ses fruits lorsqu’Espace Technologie remporte, en 2014, un appel d’offres pour un projet en télémédecine dans une quarantaine d’Ehpad de Vendée, allant même jusqu’à développer un logiciel spécifique pour gérer un stéthoscope fonctionnant à distance. Cette formation est aussi indispensable pour s’adapter aux services ajoutés au catalogue. Ainsi, Espace Technologie est référencé comme opérateur télécom, une des activités en plus forte croissance auprès des entreprises. « Le data center de travailler avec tel ou tel fournisseur n’influence mis en place en 20 12 fait également partie du panel pas les ventes. » d’outils à disposition des clients, » souligne Yann Belz. Un autre pan de la formation concerne les clients. Service rare chez un revendeur, Espace Technologie a mis en place dans ses locaux une salle équipée non seulement pour former les utilisateurs des entreprises aux outils logiciels commercialisés, mais aussi pour leur proposer des conférences sur des thèmes cruciaux, comme le RGPD. Par ailleurs, l’enseigne est référencée sur data-dock.fr en tant que formateur certifié, voilà qui permet aux clients de profiter des fonds des organismes paritaires collecteurs agréés.

Outre son activité de revente de produits et de services, Espace Technologie au travers de sa marque MobilSoftware est également éditeur de logiciels professionnels. L’enseigne a en effet racheté il y a quelques années MobilOutils, un éditeur spécialisé dans les applications dédiées à l’optimisation des interventions sur les chantiers (électricité, plomberie, climatisation, etc.) Les logiciels sont vendus avec une tablette durcie et l’ensemble est proposé à la distribution auprès des autres revendeurs, MobilSoftware ayant même exposé sur IT Partners.

Source : EDI Mag (http://www.edi-mag.fr)

Partager sur